CHARIA : La fornication interdite par l’islam

 

« fornicateur » : le client des prostituées – allusion aux loges voûtées (en latin fornix)  des prostituées à Rome dans l’Antiquité

 

« Fornication » : relations sexuelles  avec des prostituées ou entre personnes non mariées

 

 

 

An-Nur (LA LUMIERE)

 

Sourate 24 64 versets  post- hégiriens

 

Au nom d’Allâh le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

 

(…)

Verset 2. La fornicatrice et le fornicateur fouettez les chacun de cent coups de fouet. Et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l’exécution de la loi d’Allâh – si vous croyez en Allâh et au Jour dernier. Et qu’un groupe de croyants assiste à leur punition.

 

V. 3. le fornicateur n’épousera qu’une fornicatrice ou une associatrice. Et la fornicatrice ne sera épousée que par un fornicateur ou un associateur. Et cela a été interdit aux croyants.

 

V. 4. Et ceux qui lancent des accusations sans produire par la suite  quatre témoins, fouettez les de quatre- vingt coups de fouet et n’acceptez plus jamais leur témoignage. Et ceux- là sont les pervers. »

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

NB. – « associateur », « associatrice » : sont ainsi nommés ceux des non- musulmans qui croient en plusieurs dieux « associés ». Les musulmans ne croient qu’en un seul Dieu, Allâh le Sage, le Tout-Puissant.

 

Ils estiment que les chrétiens croient en plusieurs dieux ou divinités associés : Dieu, Jésus considéré par les chrétiens comme le Fils de Dieu donc d’essence divine, ce que rejettent catégoriquement les croyants musulmans, et l’Esprit Saint, les trois formant la Sainte Trinité, également rejetée par le Coran.

On voit que la prostitution est très sévèrement réprimée en Islam (les prostituées aussi bien que leurs clients).

Par contre, assez curieusement, le mariage d’hommes adultes avec des petites filles non encore pubères est autorisé par la loi coranique (charia) en pays musulman.

Ainsi le Prophète Mohammed se maria avec Aïcha alors que celle- ci n’avait que 6 ans, mais sans consommer le mariage. Celui- ci ne fut consommé que lorsque Aïcha atteignit l’âge de 9 ans.

 Alors que de tels mariages sont formellement interdits dans les pays chrétiens car les relations sexuelles avec des mineurs sont qualifiées d’actes de pédophilie, qui sont un délit  puni par la loi. En France la loi n’autorise le mariage d’une fille qu’à partir de 16 ans.

Avant cet âge il faut une autorisation du Président de la République.