Guerre en Syrie, la vérité

Une rue d'ALEP en ruines...Cette ville autrefois de 2,5 millions d'habitants, capitale économique de la Syrie, et d'autres grandes villes comme DAMAS la capitale, HOMS, HAMA, Deri ès Zoor, IDLIB...sont ou ont été de véritables STALINGRAD : Des combats de rue acharnés s'y déroulent, maison par maison, étage par étage, pièce par pièce au corps à corps, des bombardements incessants jour et nuit par l'aviation, les hélicoptères des forces de Bachar puissamment armées par la Russie et par l'Iran, des sièges en règle comme au Moyen-Age pour affamer la population déjà décimée par les bombardements...

...Sous le regard indifférent de la soi- disant "communauté internationale", de l'ONU, satisfaits de l'accord avec Bachar sur le retrait de ses armes chimiques et qui laissent au régime toute latitude pour continuer à exterminer la population civile par d'autres moyens : notamment largage de centaines de barils remplis de 500 kg de TNT (l'explosif le plus puissant de la Seconde Guerre mondiale) bourrés de pièces métalliques pour entraîner un maximum de victimes...

La "communauté internationale" ne fait que des discours creux et se gargarise des "droitsdl'omme'" mais les ignore pour ce qui est de la population de Syrie.Pendant ce temps,dans l'indifférence du reste du monde, chaque jour en Syrie, souffrent et meurent sous les bombes des milliers d'enfants, de femmes, de personnes âgées, de malades, massacrés sur leur lit d'hôpital

En 3 ans et 1 mois : 200 000 tués, 600 000 blessés, 7 millions de réfugiés sur une population totale de 22 millions avant cette guerre. Toutes les grandes villes sont en ruines, ainsi que des milliers de villes moyennes, de villages...Les épidémies s'étendent, la famine règne partout. Une Apocalypse.